Microsoft récompense 5 startups africaines

Auteur 10 mars 2014 2
Microsoft récompense 5 startups africaines

Microsoft, engagé en Afrique depuis début 2013 dans le cadre de son initiative 4Afrika, a mis en place un programme de subventions pour les startups proposant des solutions innovantes et pertinentes pour les consommateurs et le marché africain. Début 2014, cinq startups opérant dans des secteurs aussi divers que l’agriculture, l’éducation ou les jeux vidéo ont été récompensées par Microsoft. Elles ont en commun leur originalité et de solides perspectives d’évolution.

L’initiative 4Afrika, présentée par Microsoft en février 2013, permet aux entreprises de contribuer à l’essor économique de l’Afrique et d’améliorer sa compétitivité sur les marchés mondiaux. Ce programme a des objectifs ambitieux : mettre des dizaines de millions de terminaux intelligents dans les mains de la jeunesse africaine en partenariat avec Huawei le fabricant chinois de téléphonie mobile; mettre en ligne 1 million de PME africaines en fournissant un accès internet à haut débit dans les régions qui n’ont pas l’électricité; améliorer les compétences techniques de 100000 membres de la population active et 100000 jeunes diplômés via la plateforme de formation gratuite Afrika Academy. Tout cela pour 2016 !

Soutenir les jeunes entrepreneurs africains

Comme le dit Fernando de Sousa, Directeur Général de l’initiative : « 4Afrika se fonde sur un double credo : la technologie a le potentiel de changer l’Afrique et l’Afrique a le potentiel de changer la technologie pour le Monde ». C’est dans cet état d’esprit que cinq startups basées au Kenya, au Nigeria et en Ouganda ont été sélectionnées. Elles vont bénéficier dorénavant d’un soutien financier afin de favoriser leur autonomie et donner un nouveau souffle à la jeune génération d’entrepreneurs africains.

banner_access

Les 5 lauréats

Access.mobile LLC (Ouganda) a mis au point des applications permettant aux entreprises évoluant dans le domaine de l’agriculture et de la santé de collecter et partager en temps réel des informations sur leurs chaînes d’approvisionnement. Ces différentes applications permettent, par exemple, de suivre l’évolution de ses stocks de café, la production et la livraison des œufs ou encore aux cliniques d’évaluer leurs besoins et éviter une pénurie de médicaments.

Afrika 118 (Kenya) propose aux opérateurs téléphoniques un service d’annuaire afin de connecter entreprises et consommateurs. Sur un continent dont seulement 5% des numéros mobiles sont répertoriés dans les annuaires, ce service permet de créer un lien avec  les 85% de consommateurs qui peinent à trouver un numéro.

Gamesole (Nigeria) développe des jeux pour les téléphones mobiles Windows. Cette jeune entreprise a connu un succès immédiat et compte aujourd’hui plus de 400 millions de téléchargements en Afrique et de par le monde.

Kytabu (Kenya) a lancé une application autorisant les étudiants à louer des livres et des manuels pour une journée, une semaine, un mois ou une année. Associés au fabricant indien de tablettes Aakash (30 Euros la tablette), Kytabu permet aux étudiants et aux familles d’économiser plus de 60% sur les frais de scolarité et de formation.j

Save & Buy (Nigeria) est une plateforme de paiement virtuel qui offre la possibilité aux consommateurs d’économiser en toute sécurité et d’acheter les produits qu’ils désirent. Ce service gratuit permet, une fois le produit sélectionné, d’économiser et de verser le montant petit à petit. Le montant est ainsi bloqué jusqu’au paiement complet du produit qui sera ensuite livré à domicile.

L’Afrique étant le marché connaissant la plus forte progression de ventes de téléphones mobiles, l’initiative 4Afrika doit permettre à Microsoft de s’installer durablement sur le continent et d’y dominer la concurrence. Reste que derrière les ambitions économiques, les raisons philanthropiques du géant informatique américain ne peuvent être que saluées. L’Afrique, trop souvent oubliée, a ici une chance de pousser et présenter au monde ses talents et compétences.

2 commentaires »

  1. Pascal M17 mars 2014 at 3 h 57 min - Reply

    Avec le Net, l’Afrique est en train de changer son image de continent pauvre et toujours en crise.

  2. Fabien Keita5 mai 2015 at 8 h 04 min - Reply

    Seul La techologie peut changer l’usage de l’afrique

Ecrire un commentaire »