Njorku, une startup africaine prometteuse

Auteur 20 février 2012 1
Njorku, une startup africaine prometteuse

Le prestigieux magazine économique Forbes a récemment dévoilé son classement du club très fermé des 20 startups qui contribueront au développement de l’Afrique. Et la société Njorku, qui en fait partie, est un exemple typique de ce que l’on aimerait bien voir se généraliser sur ce continent.

Njorku parmi les 20 meilleures startup africaines selon Forbes

Un peu moins d’un an après sa fondation, cette startup a donc connu une certaine forme de consécration lorsque le magazine Forbes la classée parmi les 20 principales startups africaines. Le classement de ce magazine comprend également quelques autres entreprises connues comme le réseau de messagerie instantané sud-africain Mxt qui compte 45 millions d’utilisateurs mais également plusieurs jeunes sociétés qui ont vu le jour au Ghana, au Kenya et au Nigéria.

Une plateforme consacrée à la recherche d’emploi

Bertrand Kima qui est l’un des quatre fondateurs de la société Njorku raconte que cette entreprise a été créée en 2011 après deux ans de préparation. Njorku est une plate-forme qui est consacrée à la recherche d’emploi en Afrique. Elle connaît un succès croissant en publiant plus de 50 000 offres d’emploi et en étant visitée chaque jour par 15 000 personnes.

À l’heure actuelle, après s’être implantée sur les marchés camerounais, sud-africain, ghanéen, kényan, ougandais et égyptien, la société Njorku est en train de rechercher des capitaux pour poursuivre sa croissance. Bertrand Kima, entrepreneur âgé de 25 ans qui demeure à Baltimore aux États-Unis déclare qu’il souhaite que son entreprise s’implante au Congo, en Côte d’Ivoire, au Mozambique, au Burkina Faso, en Éthiopie et dans tous les autres États africains. Mais, la société Njorku a besoin de capitaux propres pour réaliser ses ambitions qui nécessitent des investissements très importants. Elle a déjà bénéficié du soutien de Hervé Tchepannou qui est un entrepreneur camerounais installé au Canada.

Njorku à la recherche d’investisseurs pour se développer

À présent, les fondateurs de Njorku comptent sur l’effet provoqué par le classement de Forbes Africa pour susciter l’intérêt des investisseurs. Il est vrai que ceux-ci ne devraient pas rester indifférents aux perspectives de cette entreprise performante ni au dynamisme de ses fondateurs. En attendant que leurs espoirs se réalisent, Churchill Mambe Nanje, Bertrand Kima, Segue Gontran et Ebot Blaise, les quatre fondateurs de Njorku poursuivent leurs activités, notamment en développant des sites Internet. On regrettera simplement que ces initiatives soient le fait d’entrepreneurs expatriés…

Un commentaire »

  1. Maurice Balay21 février 2012 at 18 h 37 min - Reply

    Très intéressant!
    J’espère que ce genre d’initiatives va continuer à se développer.
    A bientôt
    Maurice

Ecrire un commentaire »