Quelle RSE pour les entreprises en Afrique ?

Auteur 26 avril 2012 1
Quelle RSE pour les entreprises en Afrique ?

La RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et l’Afrique ne font en général pas bon ménage dans l’esprit des gens. Non-respect du droit du travail, exploitation irrespectueuse de l’environnement, corruption… les clichés sont légion. S’il est vrai que c’est une notion bien plus avancée dans les pays les plus développés, il n’en reste pas moins que la question de la RSE se pose de plus en plus en Afrique et que l’on commence à y voir des entreprises qui se penchent sérieusement sur la mise en place de politiques socialement responsables.

 

Qu’est-ce que la Responsabilité Sociétale des Entreprises ?

L’exigence de transparence toujours plus grande demandée par les consommateurs et les pouvoirs publics aux entreprises a entrainé depuis assez longtemps maintenant une nouvelle façon d’envisager le business : la RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise). L’objectif est d’inciter les entreprises à mettre en place des actions qui limitent leur impact social, sociétal et environnemental.

La RSE repose sur un certain nombre de normes internationales établies par les Nations Unies, l’Organisation pour la Coopération et le Développement économique, et l’OIT. Les mesures mises en place consistent en général à améliorer les conditions de travail, développer les compétences professionnelles des salariés, offrir un dialogue permanent avec les partenaires sociaux, développer des politiques environnementales adaptées, etc.

Au-delà de la simple question éthique, la RSE est devenue aujourd’hui partie intégrante d’un business model et l’on constate qu’une entreprise disposant d’une politique RSE performante voit son image et donc ses performances commerciales s’améliorer.

 

La RSE en Afrique : un chantier balbutiant

Les entreprises européennes et nord-américaines sont les plus exposées et la plupart ont déjà mis en place des politiques RSE solides et bien rodées. En revanche, le contexte africain et le fait qu’il y ait moins de contrôles fait que beaucoup moins d’entreprises opérant en Afrique ont fait l’effort de se plier aux exigences de la RSE.

Pourtant la question semble de plus en plus présente, comme en témoigne l’organisation en novembre 2011 à Douala du 1er Forum des pionniers de la RSE en Afrique. A cette occasion, René Villemure, spécialiste des questions d’éthique, s’était interrogé sur les politiques publiques à mettre en place pour impulser la RSE en Afrique.

 

SOMDIAA et SIFCA, deux exemples de RSE en Afrique

Certaines entreprises africaines ont ainsi fait de réels efforts pour implémenter de nouvelles méthodes de travail qui correspondent aux standards internationaux. Le groupe SIFCA qui intervient dans la culture, la transformation et la commercialisation de l’huile végétale, du caoutchouc naturel et du sucre de canne a ainsi été lauréat du Forum des pionniers la RSE en Afrique pour sa campagne de sensibilisation – engagée depuis 2007 – pour contribuer au développement socio-économique et au bien-être de ses employés et des communautés locales.

Toujours dans le secteur de l’agro-industrie en Afrique, le Journal du Cameroun a récemment annoncé que la SOMDIAA avait renouvelé sa politique Qualité, Sécurité et Environnement. L’objectif avoué des dirigeants du groupe SOMDIAA est d’aller au-delà des standards locaux pour se mettre en conformité avec les normes européennes sur chacun de ses sites d’exploitation en matière d’impact social et environnemental.

Ces quelques exemples montrent la voie à suivre et peut-être une première étape vers la construction d’une économie plus responsable sur le continent africain.

Un commentaire »

  1. Joachim V.7 mai 2012 at 13 h 31 min - Reply

    C’est vrai que la RSE est un concept assez galvaudé dans les pays occidentaux mais il est intéressant de voir que certaines entreprises tentent de mettre en place les mêmes standards en Afrique…

Ecrire un commentaire »