SOMDIAA investit dans l’agriculture en Afrique

Auteur 4 juin 2012 0
SOMDIAA investit dans l’agriculture en Afrique

SOMDIAA montre la voie

SOMDIAA a annoncé un plan d’investissement de plus de 300 millions d’euros dans l’agriculture en Afrique, par l’intermédiaire de Jeune Afrique.

La SOMDIAA est un groupe spécialisé dans l’agriculture et l’agro-industrie en Afrique qui opère par l’intermédiaire de filiales implantées dans de nombreux pays d’Afrique Centrale. Le groupe est actif dans le sucre, la farine, l’aviculture et les produits d’alimentation animale.

 

Un plan d’investissement ambitieux

La SOMDIAA a donc annoncé les grandes lignes d’un plan de développement ambitieux qui devrait courir sur la période de 2012 à 2017 et concerner les activités sucrières dans l’ensemble de ses filiales. Historiquement présente au Cameroun,  au Tchad et au Congo, la SOMDIAA a acquis de nouvelles sucreries en fusionnant avec le groupe Castel en 2011 en Côte d’Ivoire, en Centrafrique et au Gabon.

Toujours dans Jeune Afrique, le président de SOMDIAA Alexandre Vilgrain explique que l’objectif de ces investissements est double :
– Consolider sa part de marché dans des pays où la demande est en constante augmentation et où la production est déficitaire.
– Faire croître la filière agro-alimentaire dans ces pays et donc, à terme, les aider à atteindre l’autosuffisance alimentaire.

En effet, SOMDIAA a l’intention de moderniser ses usines et donc d’améliorer leurs rendements mais aussi de mettre en place un système de co-génération qui permettra de rediriger les excédents d’électricité sur les réseaux locaux.

 

Somdiaa n’est pas la première initiative de l’année dans ce sens

Cette annonce est une bonne nouvelle car elle montre assez bien comment une entreprise peut combiner son intérêt propre (augmenter ses rendements et sa part de marché) à celui du continent africain (moderniser l’agriculture locale, répondre à l’augmentation de la demande).

Elle s’inscrit surtout dans une série d’annonces d’investissements dans l’agriculture africaine. On ne peut pas encore parler de tendance mais il est certain que ces investissements sont indispensables pour que la réalisation d’un des plus gros défis de l’Afrique : exploiter son potentiel agricole.

La Banque Mondiale a ainsi récemment déclaré qu’elle allait investir 120 millions de dollars pour développer l’agriculture au Ghana et au Sénégal afin de faire face à la hausse de la demande et d’améliorer la sécurité alimentaire. De la même façon, la FAO et la Lybie ont décidé d’investir 71 millions de dollars pour, entre autres, développer la production vivrière et améliorer la productivité.

Ecrire un commentaire »